Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Les grandes légumineuses : situation actuelle, atouts et perspectives dans le nouveau paysage fourrager français

Paru en 1993 dans Fourrages n°134 (page 121 à 144)

Auteurs : Le Gall A.

Co-auteurs :

Mots-clefs : luzerne, système fourrager, étude économique, sécurité fourragère, association végétale, ration de base, trèfle violet, production animale, enrubannage

Résumé :

Malgré une régression importante dans les régions d'élevage intensif, les légumineuses se maintiennent dans l'Est parisien (déshydratation de la luzerne) et dans les régions d'élevage de la moitié sud de la France : en situation sèche, leur régularité de production est incontestable. Elles permettent de réduire les intrants (fertilisation azotée et tourteau, compensant des coûts de récolte et conservation élevés) et sont également appréciées pour leurs qualités agronomiques et leur fibrosité. Leur développement est freiné par les prix relativement faibles de l'azote et du soja, et le prix élevé des céréales, susceptibles de complémenter les rations de base avec légumineuses. Les difficultés de conservation compromettent souvent la qualité du fourrage, mais l'enrubannage devrait permettre de lever ce handicap. Les associations, conduites avec une dose faible d'azote, sont concurrentielles avec les graminées modérément fertilisées ; elles présentent des risques limités pour l'environnement, sont aisément pâturables et pourraient se développer encore. La plus faible valeur énergétique des légumineuses et la mauvaise utilisation de l'azote des ensilages leur interdisent d'être compétitives avec le maïs, tant que les prix des céréales resteront élevés et le maïs ensilage subventionné.

Télécharger l'article


< retour



 
176793 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
14/02/2019