Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Relation entre croissance et qualité de la luzerne : interaction génotype-mode d'exploitation

Paru en 1993 dans Fourrages n°134 (page 183 à 198)

Auteurs : Lemaire G.

Co-auteurs : Allirand J.M.

Mots-clefs : luzerne, pérennité, rythme de coupe, valeur azotée, digestibilité, modélisation, courbe de croissance, valeur énergétique, variabilité génétique

Résumé :

Après un rappel des modèles permettant d'estimer la croissance potentielle de la luzerne en situation non limitante, plusieurs possibilités d'amélioration de la productivité de cette espèce sont envisagées : prolongement de la saison de production en automne, accélération de la restauration de l'indice foliaire après une coupe.
Les modèles qui permettent de coupler l'évolution de la qualité de la luzerne au cours d'une repousse à la croissance en matière sèche montrent que toute augmentation de production à une coupe donnée se traduit par une diminution des teneurs en MAT et de la digestibilité. La seule possibilité d'accroissement de la production à qualité constante est l'augmentation du rythme de coupe et par conséquent du nombre de coupes annuel. Une telle modalité d'exploitation pose le problème de la pérennité des peuplements. Des résultats récents montrent que cette dernière semble en grande partie déterminée par la mise en réserve et la remobilisation de l'azote des pivots racinaires dont la dynamique semble liée à la vitesse de reconstitution de l'appareil foliaire. Ainsi, des génotypes à croissance rapide devraient pouvoir être récoltés plus fréquemment permettant une meilleure optimisation des relations entre productivité, qualité et pérennité.

Télécharger l'article


< retour



 
173010 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
06/12/2018