Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Production et qualité du fourrage vert et enrubanné d'une prairie naturelle subalpine selon le stade de fauche

Paru en 1998 dans Fourrages n°156 (page 431 à 436)

Auteurs : Odoardi M.

Co-auteurs : Della Marianna G.P., Gusmeroli F., Paoletti R., Rosafio M.C.

Mots-clefs : prairie permanente, composition chimique, production fourragère, Italie, valeur alimentaire, stade de récolte, conservation de la récolte, Alpes, enrubannage

Résumé :

En région alpine, la fenaison est généralement tardive pour des raisons météorologiques. L'enrubannage peut permettre d'avancer la date de récolte puisqu'il suffit d'abaisser le taux de matière sèche du fourrage à 35-45%. Quelle qualité du fourrage conservé peut-on en attendre ? Et ne risque-t-on pas de réduire la production annuelle ?
Une expérimentation a été conduite pendant 3 ans sur une prairie naturelle subalpine (altitude 210 m) à Samolaco (Lombardie, Italie) pour étudier l'effet du stade de fauche sur la qualité du fourrage vert (1er cycle et repousses) et sur celle du fourrage enrubanné au premier cycle. Les fauches aux stades "épi à 10 cm" (B) et "épiaison du ray-grass d'Italie" (C) ont produit en moyenne plus de 13 t MS/ha/an. La qualité du fourrage vert et de l'enrubannage est excellente au stade déprimage (A). La production d'UFL est comparable du stade "épi à 10 cm" au stade "floraison". Les fauches précoces ont favorisé le développement des dicotylédones.

Télécharger l'article


< retour



 
173010 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
06/12/2018