Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Les céréales immatures et la paille : une assurance pour les systèmes fourragers

Paru en 1998 dans Fourrages n°156 (page 557 à 572)

Auteurs : Le Gall A.

Co-auteurs : Cabon G., Delattre J.C.

Mots-clefs : étude économique, bovin d'élevage, production laitière, sécurité fourragère, ensilage, valeur alimentaire, stade de récolte, ration de base, céréale immature, traitement des pailles

Résumé :

Depuis l'instauration des quotas laitiers, les céréales se sont développées dans les exploitations laitières. Généralement utilisées en grain, elles représentent une sécurité fourragère intéressante en cas de sécheresse précoce. En France et en Europe, de nombreux travaux montrent les performances animales permises par l'ensilage de céréales immatures et la paille complémentée.
Dans les zones à sécheresse estivale, les céréales ont une plus grande régularité de production que le maïs. L'optimum de récolte se situe au stade laiteux - pâteux, à 30-40% MS ; la digestibilité est alors proche de celle du maïs ensilage et peut être légèrement améliorée par l'adjonction d'urée ou de soude. En production laitière, la valeur alimentaire de l'ensilage de céréales immatures est intermédiaire entre celles des ensilages d'herbe et de maïs ; les performances sont comparables pour les animaux en croissance. Divers types de rations sont présentés. La ration paille + grain est également envisagée. Le coût par UFL d'un ensilage de céréales (0,3-0,4 F/UFL) est comparable à celui de l'ensilage de maïs et inférieur à celui de l'herbe ensilée ou fanée.

Télécharger l'article


< retour



 
164989 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
21/06/2018