Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Amélioration et stabilisation des rendements du pois en graines et fourrage en zone semi-aride du Maroc

Paru en 2008 dans Fourrages n°193 (page 65 à 78)

Auteurs : Benbrahim N.

Co-auteurs : Gaboun F.

Mots-clefs : facteur climat, production fourragère, variations interannuelles, facteur milieu, Maroc, sélection variétale, culture mixte, production végétale, pois, variabilité génétique, zone semi-aride, Pisum sativum

Résumé :

Le besoin en protéines végétales au niveau des exploitations d'élevage des régions semi-arides est important. Parmi les légumineuses fourragères, le pois a un grand potentiel de production de fourrage et de graines. Cependant, son niveau de production est faible et considérablement affecté par les variations climatiques inter et intra-annuelles. L'augmentation et la stabilité des rendements ne peuvent être obtenues qu'à travers l'adaptation variétale dans un environnement à climat imprévisible.

Le pois fourrager est une culture de grand intérêt écologique et nutritionnel. Cependant, ses rendements en fourrage et en graines sont instables dans les zones semi-arides. Les variations inter et intra-annuelles des précipitations et les écarts de températures dans les quatre environnements étudiés ont largement affecté le niveau de production de sept variétés de pois fourrager. L'interaction Génotype x Environnement a été hautement significative pour le rendement en fourrage et en graines. L'analyse des paramètres de stabilité contribue à optimiser et améliorer la stabilité des rendements dans ces environnements à climat contrasté.
L'analyse des résultats a relevé un comportement variétal spécifique face aux contraintes des environnements étudiés, souligné par la variation du coefficient de détermination de régression de 0,74 à 1,36 pour le fourrage et 0,65 à 1,53 pour le grain. Les variétés V3, V5 et V6 ont été définies performantes et stables pour le fourrage et V1, V4 et V5 pour les graines. L'adaptation de V6 est large alors que celle de V3 et V5 est spécifique, liée respectivement aux environnements favorables et défavorables. V1 et V4 sont plus adaptées aux environnements favorables alors que V5 exploite mieux les environnements défavorables. Le gain génétique moyen par rapport au témoin (Naïma) est significatif. La variété V5 a une large capacité d'adaptation ; elle peut être exploitée en fourrage ou en graines. Elle a été inscrite au catalogue officiel marocain en 2007 sous le nom de Ezzahra.
Par ailleurs, la phase de croissance la plus sensible débute avec la floraison et se termine avec le remplissage des graines. Le froid au cours de la floraison et la nouaison réduit le rendement en graines de moitié et de trois quarts quand il est associé au stress hydrique.

Télécharger l'article


< retour



 
164989 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
21/06/2018