Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

La place de la prairie permanente dans un programme fourrager

Paru en 1974 dans Fourrages n°59 (page 83 à 92)

Auteurs : Plancquaert P.

Co-auteurs :

Mots-clefs : prairie permanente, végétation, production fourragère, valeur azotée, fétuque élevée, diversité régionale

Résumé :

Ces essais ont pour but de comparer les productions d'une fétuque élevée et de prairies permanentes situées dans différentes régions : les cultures sont récoltées à trois stades à la première pousse et reçoivent 240 unités/ha d'azote par an.
Les différences de production annuelle de matière sèche sont faibles, mais la fétuque élevée permet une meilleure répartition dans l'année grâce à des repousses estivales plus productives.
La teneur en matière sèche du fourrage est d'environ 2 %  supérieure avec la fétuque élevée, mais avec la prairie permanente les teneurs en protéines diminuent moins rapidement à la première pousse et sont plus élevées dans les repousses.

Des variétés plus précoces que la prairie permanente peuvent avancer la mise à l'herbe des animaux dans les régions océaniques. Par contre, dans les régions continentales où la végétation démarre très rapidement, il faut utiliser des espèces ou variétés plus tardives. 

Télécharger l'article


< retour



 
150995 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
25/09/2017