Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Sylviculture et aménagement des forêts paturées. Une coexistence difficile

Paru en 1987 dans Fourrages n°HS-2 (page 107 à 116)

Auteurs : Ferlin G.

Co-auteurs :

Mots-clefs : pastoralisme, pâturage en forêt, gestion sylvo-pastorale

Résumé :

Historiquement, la forêt a depuis longtemps représenté un enjeu d'impor­tance et fait l'objet de réglementations: lorsque la pression agricole était forte, la forêt était parfois dangereusement surexploitée (bois et alimentation du bétail).

Maintenant, la situation étant opposée, les relations possibles entre bétail et forêt peuvent être envisagées plus sereinement et malgré certains ris­ques de dégâts, les animaux peuvent contribuer à la fertilisation et à l'entre­tien de la forêt.

Divers exemples d'association forêt-pâturage existent dans le monde. En zone méditerranéenne, leur principal avantage serait la prévention des incendies. Les taillis de chênes seraient à convertir en futaies et à aménager pour facili­ter le pâturage. Les subéraies semblent propices au pâturage (espacement des chê­ne liège et nécessité de débroussai11ages périodiques). Les peuplements de rési­neux semblent a priori moins adaptés à la pâture pour diverses raisons. On pour­rait également envisager d'implanter des arbres à vocation fourragère.

L'expérience du Domaine d'Estienne d'Orves dans le Var, appliqué sur 260 ha, est particulièrement intéressante par la répartition des tâches qui a été choisie. 

Télécharger l'article


< retour



 
155300 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
15/12/2017