Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Mesure des pertes par volatilisation lors de l'épandage de lisier sur prairie permanente

Paru en 2015 dans Fourrages n°224 (page 265 à 268)

Auteurs : Gennen J.

Co-auteurs : Luxen P.

Mots-clefs : environnement, prairie, Belgique, azote, facteur climat, fertilisation organique, machinisme agricole, lisier, météorologie, ammoniac, épandage, pollution de l'air, gestion de l'azote, Méthanisation

Résumé :

Lors de l'épandage de lisier, les pertes gazeuses peuvent être considérables. Elles représentent à la fois une émission néfaste pour l'environnement et une perte de fertilisant. Comment adapter les pratiques des éleveurs pour limiter ces pertes ? Les expérimentations conduites pendant 24 ans en Belgique ont cherché comment réduire les émissions d'ammoniac lors de l'épandage. Les conditions météorologiques sont déterminantes : il est conseillé d'épandre pendant un épisode pluvieux. Parmi traitements du lisier testés, la dilution, l'aération ou l'ajout d'acide ou d'additifs liant l'ammoniaque permettent de réduire ces pertes mais présentent un coût et des contraintes ; méthanisation et séparation de phases risquent d'accroître les pertes. En ce qui concerne les techniques d'épandage, les épandeurs (à pendillards ou à patins) et les enfouisseurs (à disques ou à dents) donnent les meilleurs résultats mais représentent un investissement. Les buses à palette orientées vers le haut, peu onéreuses, sont à éviter car elles projettent de fines goutelettes.

Télécharger l'article


< retour



 
176793 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
14/02/2019