Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Pâturer avec un robot de traite : une diversité de stratégies…

Paru en 2017 dans Fourrages n°229 (page 17 à 24)

Auteurs : Brocard V.

Co-auteurs : Cloet E., Déprés C., Dufrasne I., Huneau T., Lessire F.

Mots-clefs : prairie, gestion du pâturage, pâturage, production laitière, bovin, complémentation, fourrage, ration alimentaire, ingestion, gestion du troupeau, travail, bien-être animal, parcellaire

Résumé :

En 2015, près de 4 800 installations de traite robotisée équipaient les exploitations laitières françaises. L'arrivée d'un robot est souvent associée à une diminution du pâturage dans la ration des vaches par crainte d'une mauvaise fréquentation du robot et d'une baisse de production. Le projet européen Autograssmilk s'est penché sur la question.
Au cours du projet Autograssmilk, différentes stratégies ont été testées pour maximiser la production de lait (et réduire les coûts alimentaires) en combinant robot et pâturage dans une large gamme de contextes : des systèmes très pâturants à faibles coûts alimentaires, jusqu'à des systèmes plus intensifs tournés vers la recherche de productivité animale. Ainsi, les points clés de la réussite d'un système combinant robot de traite et pâturage ont pu être décrits, notamment pour le choix d'un mode de gestion de l'alimentation (et son adaptation aux variations d'herbe disponible), la circulation des vaches (selon le nombre de vaches traites par robot), la distance des parcelles (possibilité d'utiliser un robot déplaçable). Les animaux ont la faculté de s'habituer à un nouveau mode de fonctionnement.

Identifiez-vous pour télécharger l'article


< retour



 
148189 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
19/07/2017