Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Ferme de Pixerécourt : passer à un système de pâturage avec 80 vaches laitières

Paru en 2017 dans Fourrages n°229 (page 29 à 35)

Auteurs : Cailly B.

Co-auteurs :

Mots-clefs : système fourrager, gestion du pâturage, prairie permanente, production laitière, pâturage tournant, prairie temporaire, exploitation agricole, mélange fourrager, Lorraine, aspect économique, dose de semis, gestion du troupeau, travail, parcellaire, innovation

Résumé :

La ferme du lycée agricole de Nancy-Pixerécourt est passée d'un système traditionnel « maïs-herbe-soja » à un système centré sur le pâturage. Cette évolution a été motivée à la fois par des nécessités financières et par le désir de mettre en place un système cohérent qui place « l'humain au centre ». Minimiser les coûts de production a imposé la solution du pâturage et a conduit à investir dans certaines adaptions : la réorganisation du parcellaire, l'aménagement de chemins, de points d'eau, de clôtures... mais aussi des prairies (prairies temporaires multi-espèces pour la fauche ou la pâture, en rotation avec les autres cultures) et du troupeau (croisement rotatif à 5 voies pour obtenir des animaux plus adaptés aux variations interannuelles). La motivation du personnel pour gérer le pâturage au quotidien est bien sûre fondamentale. Les résultats économiques du système sont tout à fait satisfaisants par rapport à un groupe d'exploitations laitières livrant son lait à la même laiterie (marge brute par ha SFP identique mais par UTH supérieure, avec des animaux produisant 5 000 l/an au lieu de 7 700 l/an).

Télécharger l'article


< retour



 
150995 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
25/09/2017