Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Le pâturage en France et en Europe : état des lieux et enjeux

Paru en 2017 dans Fourrages n°229 (page 1 à 10)

Auteurs : Huyghe C.

Co-auteurs : Krause A., van den Pol-van Dasselaar A.

Mots-clefs : évolution, prairie, variations saisonnières, Nouvelle-Zélande, pâturage, Europe, ration de base, prévision, aspect économique, méthode d'estimation

Résumé :

L'exploitation de la prairie par le pâturage est une modalité essentielle de valorisation de la ressource fourragère. Elle est au cœur de nombreux enjeux de l'agriculture et de l'alimentation, en vue d'assurer une alimentation de qualité et en quantité suffisante. Le pâturage permet d'assurer une performance économique des exploitations en réduisant les coûts de production, de relever les défis environnementaux du changement climatique ou de la préservation de la biodiversité et répond aux attentes des citoyens. Pourtant, cette pratique diminue dans un grand nombre de pays, sous l'effet de l'augmentation de la taille des exploitations et de l'incertitude de la ressource fourragère pâturée en réponse aux aléas climatiques. En conséquence, la question du pâturage est inscrite de façon croissante à l'agenda des industries laitières, des distributeurs, et même au niveau législatif dans certains pays. Ceci montre combien le pâturage est partie intégrante d'un système, qu'il convient de bien décrire, en vue de proposer des innovations pertinentes et acceptables.
De grandes différences d'intensité du pâturage existent entre pays, entre régions, entre espèces animales et types raciaux. Dans de nombreux pays, la tendance est à la diminution de l'utilisation du pâturage pour alimenter les animaux et en particulier les vaches laitières.
Toutefois, les données consolidées manquent sur la pratique réelle du pâturage, l'enregistrement au niveau des exploitations étant rare et fragmentaire. Un mode de calcul est proposé pour estimer la contribution maximale du pâturage à la production animale. Cet article souligne la nécessité de disposer de méthodologies partagées pour mesurer l'usage du pâturage et d'établir une norme partagée au niveau européen. Les valeurs de 6 h/j et 120 j/an, déjà utilisées en Allemagne et aux Pays-Bas, pourraient servir de base à ce standard.

Identifiez-vous pour télécharger l'article


< retour



 
154149 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
21/11/2017