Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Intérêts technico-économiques des dérobées avant maïs au sein d’un réseau d’élevages laitiers de l’ouest de la France

Paru en 2018 dans Fourrages n°234 (page 107 à 114)

Auteurs : Masse A.

Co-auteurs : De Launay J.

Mots-clefs : système fourrager, maïs, production laitière, production fourragère, association végétale, ray-grass d'Italie, valeur alimentaire, légumineuse, stade de récolte, exploitation agricole, enquête, fourrage, aspect économique, culture dérobée, méteil

Résumé :

Depuis 2014, la coopérative Agrial a construit un réseau d’exploitations appelé « Grandeur Nature », dans le grand Ouest. Ainsi, pour répondre à la problématique d’intensification fourragère, l’utilisation de RGI-trèfle et de méteils en dérobées avant maïs a fait l’objet d’une étude au sein de ce réseau pour en évaluer l’intérêt technico-économique.

L’étude a été menée en 2015 et 2016 dans 41 exploitations. Des mesures de rendements et de valeurs alimentaires ont été réalisées sur les dérobées de types RGI-trèfle et méteils puis sur les maïs suivants. La culture des RGI-trèfle s’est faite de manière plus intensive, avec davantage d’intrants et grâce à un semis plus précoce en fin d’été offrant la possibilité de faucher à l’automne puis au printemps. Les méteils étaient récoltés uniquement au printemps.

Dans cette étude, les dérobées RGI-trèfle se sont généralement révélées économiquement rentables, notamment en cas de manque de fourrage, puisqu’elles ont eu peu d'impact sur le rendement du maïs ensilage implanté ensuite. Quant aux méteils, les dates de récoltes tardives ont permis d’obtenir un bon rendement mais ont entrainé une perte de tonnage sur le maïs. Dans les conditions de cette étude, pour les variétés et mélanges travaillés, la rentabilité d’un méteil suivi d’un maïs par rappport à un maïs seul dépend du potentiel de rendement du maïs de la parcelle. Le choix des dérobées doit donc se faire notamment en fonction des contraintes pédoclimatiques des agriculteurs.
Enfin, des simulations de rations pour vaches laitières ont été réalisées pour évaluer l’impact de l’intégration des fourrages issus des dérobées. La bonne qualité du fourrage est primordiale pour la réduction du coût alimentaire.

Identifiez-vous pour télécharger l'article


< retour



 
173209 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
06/12/2018