Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Effets de l'azote sur la vie des talles du dactyle

Paru en 1967 dans Fourrages n°32 (page 10 à 28)

Auteurs : Pellot P.

Co-auteurs : Gallais A.

Mots-clefs : dactyle, fertilisation azotée, production de semences, tallage, composante du rendement

Résumé :

L'étude a été réalisée en 1965 et 1966 sur un essai semé fin août 1964 avec la variété Germinal, à Lusignan (Vienne).
Le but de l'essai était d'étudier comment agissait l'azote sur la vie de la talle et quelle était sa participation à la production de graines selon la date de l'apport.
Pendent la phase végétative, un apport se traduit per une augmentation du nombre de talles vivantes, d'autant plus marquée que l'apport est fait en période de tallage intense ou de forte compétition nutritive. L'effet est de courte durée et suivi d'une diminution du tallage due à une morte lité plus forte.
Pendant la phase reproductrice, les talles dont le développement a été provoqué par l'apport d'azote ont un développement accéléré et survivent dans les mêmes proportions que celles de même âge du témoin ; elles sont donc les plus importantes à la récolte, et sont la cause de l'augmentation de rendement observé.
La nécessité du fractionnement apparait dès la phase végétative. La diminution du tallage après une augmentation brutale est sens doute le résultat d'une compétition nutritive entre talles due à une population de talles trop élevée par rapport aux disponibilités du sol en éléments nutritifs (note). Un apport avant cette diminution permettrait d'avoir un plus grand nombre de talles susceptibles de former des panicules plus grosses.
Il semble qu'il faille favoriser d'abord le nombre de tiges, puis le poids par panicule. 

Télécharger l'article


< retour



 
171674 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
16/11/2018