Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Notes sur l'Australie et la production fourragère dans les zones tempérées

Paru en 1970 dans Fourrages n°44 (page 55 à 76)

Auteurs : Hentgen A.

Co-auteurs :

Mots-clefs : fertilisation, pâturage tournant, prairie temporaire, ovin, agriculture, association végétale, recherche scientifique, fourrage, trèfle souterrain, Australie

Résumé :

Malgré un récent développement industriel, l'Australie reste encore un pays d'élevage. L'élevage du mouton, qui intéresse 176 millions de têtes, est pratiqué sur l'ensemble du territoire sous les conditions climatiques les plus diverses : à elle seule, l'industrie du mouton représente 30 % des exportations australiennes. L'élevage des bovins, dont l'effectif est évalué à 21 millions de têtes, est pratiqué dans tous les Etats, la production laitière étant surtout concentrée dans les régions côtières du Sud-Est.
Jusqu'à ces dernières années, les organismes de recherche se sont principalement intéressés aux problèmes de développement agricole dans la moitié sud de l'Australie. Il en est résulté des progrès considérables dans le secteur des productions fourragères des zones tempérées grâce à la correction de certaines déficiences des sols en éléments nutritifs et à l'introduction d'espèces particulièrement bien adaptées comme le trèfle souterrain qui est actuellement le constituent de base des prairies cultivées.
Si, dans le Nord du pays, l'utilisation des prairies revêt encore un caractère très extensif, dans le Sud, par contre, un effort important a été entrepris pour valoriser au mieux les ressources fourragères permises et améliorer la productivité de l'élevage. La possibilité d'élevage en plein air intégral et des conditions économiques assez sévères déterminent les éleveurs australiens à adopter une politique d'élevage basée sur le pâturage intensif des prairies permettant d'accroître le produit brut à l'unité de surface tout en maintenant eu niveau le plus bas les coûts de production.
Malgré une maîtrise certaine des techniques de production et d'utilisation des fourrages, les recherches se poursuivent avec des objectifs bien définis qui résultent d'une politique d'élevage particulièrement cohérente et efficace. 

Télécharger l'article


< retour



 
173010 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
06/12/2018