Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Application d'azote sur les pâturages d'altitude

Paru en 1970 dans Fourrages n°44 (page 77 à 94)

Auteurs : Caputa J.

Co-auteurs : Niqueux M.

Mots-clefs : production fourragère, fertilisation azotée, fertilisation phosphatée, fertilisation potassique, prairie de montagne, fourrage, efficacité de l'azote, croissance végétale

Résumé :

Le groupe d'étude des Herbages de montagne de la F.A.O. a conduit, en 1966 et 1967, vingt-six essais de fertilisation azotée sur des prairies du Massif Central, Jura, Forêt Noire, Alpes, Apennins et Carpathes, situées entre 430 et 1.900 m.
Sur les prairies de fauche, on peut admettre une inégalité de répartition du rendement au cours de l'année. Sur les pâturages, il faut, au contraire, tenter de régulariser le rendement. Pour ce faire, les résultats des essais permettent de proposer les recommandations suivantes :
La fumure azotée de printemps (avant le départ de la végétation) sera appliquée seulement sur des surfaces restreintes, pour favoriser un départ rapide de la végétation et permettre une mise à l'herbe plus précoce.
Dans les situations où la pousse de l'herbe est explosive, cette fumure pourra même être supprimée. On appliquera systématiquement une fumure azotée seulement après la première ou la deuxième rotation, suivant les situations, afin de favoriser la croissance de l'herbe en été. La dose d'azote favorable pour ces applications d'été semble se situer autour de 50 kg/ha.
On obtiendra ainsi une régularisation, au moins partielle, de la croissance de l'herbe. 

Télécharger l'article


< retour



 
170231 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
22/10/2018