Numéro #207

20 octobre 2011

L'utilisation des ressources prairiales et du territoire par le cheval

Gestion durable des strongyloses chez le cheval à l'herbe : réduire le niveau d'infestation tout en limitant le risque de résistance aux anthelminthiques

auteur : Cabaret J. -

Les strongles digestifs, présents chez la majorité des chevaux à l'herbe, ont développé une résistance aux antiparasitaires. Une gestion durable de ce parasitisme repose sur un compromis entre la réduction de l'infestation chez les chevaux et l'absence de sélection de populations de strongles résistants aux anthelminthiques.
La réduction de l'infestivité des pâturages (c.a.d. du nombre de larves infestantes de strongles) repose sur la gestion des pâtures (utilisation de paddocks nouvellement semés, de pâtures indemnes après récolte de foin, de pâturages mixtes) et une conduite adéquate des traitements anthelminthiques. La réduction de l'émergence de la résistance des strongles vis-à-vis des anthelminthiques est une entreprise complexe qui doit toutefois permettre la réduction de l'intensité de l'infestation. Un usage limité et efficace des anthelminthiques (traitement ciblé sélectif, alternance des molécules), la gestion des pâtures (qui inclut les pâturages en communs ou alternés avec d'autres herbivores) sont les clés pour limiter l'émergence de résistances aux anthelminthiques.. 

Télécharger l'article

PDF - 160,58 ko