Numéro #237

31 mars 2019

Agronomie et écologie : un duo gagnant pour comprendre et gérer les prairies

Quelle pertinence du modèle diversité-productivité-perturbations pour analyser l’influence des pratiques agricoles sur la diversité des prairies permanentes du Massif central ?

auteur : PERRONNE R. | co-auteurs : AMIAUD BERNARD - BENQUEY G. Bloor J. - Choler P. - JOLIVET C. POTTIER J. VIOLLE C.

Un modèle a été réalisé pour évaluer l’impact des pratiques agricoles sur la diversité des prairies. Pour tester les prédictions d’un modèle théorique d’écologie, le modèle d’équilibre dynamique, nous avons suivi 18 prairies permanentes du Massif central aux pédoclimats et modes de gestion variés. Nous avons mis en évidence une diminution de la richesse spécifique liée à l’augmentation de la quantité de biomasse exportée (pâturée ou fauchée) et une diminution de la richesse fonctionnelle liée à l’augmentation de la productivité. Ces effets n’expliquent toutefois qu’une faible part de la variabilité observée entre sites. La quantité de biomasse exportée dépend du nombre de fauches et du chargement animal annuel ; la productivité était avant tout dépendante des précipitations durant la période d’étude, et non de la fertilisation. Nous discutons de l’intérêt et des limites de l’utilisation du modèle pour la gestion de la diversité des prairies.

PERRONNE R., AMIAUD B., BENQUEY G. & al., 2019. Quelle pertinence du modèle diversité-productivité-perturbations pour analyser l’influence des pratiques agricoles sur la diversité des prairies permanentes du Massif central ? Fourrages n°237, p. 47-55.