Numéro #208

15 décembre 2011

La biodiversité des prairies : contexte, approches et politiques publiques

Résultats et enseignements des recherches sur les surfaces en herbe et les systèmes herbagers dans le programme ''Action Publique, Agriculture, Biodiversité'' (DIVA)

auteur : Baudry J. - | co-auteur : Peeters A. -

Le programme DIVA (Action Publique, Agriculture, Biodiversité), financé par le service de la recherche du ministère en charge de l'écologie, a pour objectif d'apporter des bases scientifiques pour la conception, la mise en œuvre et l'évaluation de politiques régulant les relations entre agriculture et biodiversité. Durant la période 2000-2010, 20 projets de recherche ont été financés en deux phases (DIVA1 et 2). La troisième phase (DIVA3) vient d'être lancée. Cet article synthétise les principaux apports relatifs aux surfaces en herbe et aux systèmes d'élevage concernant 15 des projets. Parmi les principaux enseignements, on peut citer les quelques éléments suivants. DIVA a fait avancer les connaissances dans un nombre significatif de domaines scientifiques et a fourni des éléments techniques et politiques pour construire des solutions. Les cahiers des charges des labels AOP devraient intégrer systématiquement des critères relatifs aux biodiversités ordinaire et patrimoniale ; une réglementation serait nécessaire aux échelles nationale et européenne. Les mesures agri-environnementales (MAE) à obligation de résultat ont démontré leur efficacité pour les prairies et les parcours et pourraient être davantage appliquées sur le territoire national. Seules les MAE ciblées sur un objectif précis (ex. : une espèce ou un groupe d'espèces) sont efficaces, contrairement aux mesures générales de type 1er pilier de la PAC. 

Télécharger l'article

PDF - 312,66 ko