Numéro #214

18 juin 2013

Changement climatique, prairies et systèmes fourragers (1ère partie)

Impacts des changements climatiques sur les productions de fourrages (prairies, luzerne, maïs) : variabilité selon les régions et les saisons

auteur : | co-auteurs :

Récemment, plusieurs études, utilisant différents modèles et méthodes, ont été réalisées en France pour caractériser la variabilité du changement climatique et de ses effets sur les cultures fourragères, selon les régions et les saisons. Une analyse comparative dégage les tendances communes, globales qui se dégagent ainsi que les causes possibles de divergences.
Dans les 4 jeux de simulation étudiés (STICS ACTA-CC/STICS-Climator fétuque/STICS ray-grass/PaSim Climator fétuque), méthodes de « régionalisation », scénarios d'émissions de gaz à effet de serre ou conditions d'application des modèles de cultures diffèrent. Mais ces travaux convergent sur certaines évolutions : dans le futur proche, augmentation globale de production ; à court ou long terme : avance printanière, production hivernale, apparition ou accentuation du creux estival. A long terme, une diminution globale de production risque d'être provoquée par i) la forte augmentation de température et ii) les effets négatifs de la diminution des précipitations et de l'augmentation de l'ETP, malgré les effets positifs du taux de CO2. Certaines hypothèses (augmentation du rayonnement et fertilisation) pourraient expliquer les divergences entre modèles.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | |
Impact of climate change on forage production (grassland, alfalfa, maize) : regional and seasonal variability

Recently, 4 simulation games using different models and methods were developed in France for characterizing climate change variability and its effect on forage crops, depending on the region and the season of year. A comparative analysis was used to determine global trends as well as possible causes of divergence. In the short term, results pointed to a global increase in production, and in the medium term, showed a spring advance, winter production, and a slump in the summer. In the longer term, a global decrease in production might be triggered by a high increase in temperature, the negative effect of lower rainfall, and the increase in ET, which the positive effect of higher CO2 levels may not manage to compensate. Certain factors (with regards to sunshine and fertilization) could explain these divergences between models.

Télécharger l'article

PDF - 597,70 ko