Numéro #86

15 juin 1981

Le pâturage (2e partie)

Possibilité d'amélioration des systèmes de pâturage en zone charolaise : essais de l'I.T.C.F. à Jeu-les-Bois

auteur :

Le système de pâturage classique pour l'élevage Charolais est tout d'abord présenté en le décomposant en cinq phases : la mise à l'herbe, la pousse de printemps, l'attente des parcelles fauchées, l'utilisation des repousses (fin de l'été) et l'automne.
Deux expérimentations de systèmes intensifiés, menées par l'I.T.E.B. et l'I.T.C.F., sont ensuite décrites.
A Montrond-les-Bains (I.T.E.B.), l'objectif était de rechercher le chargement maximal, compatible avec un maintien des performances animales à un niveau acceptable, tout en maintenant une fumure azotée modérée (40 N + 40 N). Le pâturage est tournant sur cinq puis sept parcelles. Compte tenu des conditions agro-climatiques locales, des principes de gestion du pâturage utilisés, il semble possible d'allouer par couple mère plus veau 35 ares pendant les trois premières phases puis

55 ares pendant les deux dernières. Cependant, certaines années, ou à certaines périodes, le système est extrêmement tendu.
A Jeu-les-Bois (J.T.C.F.), l'expérimentation portait sur un système classique amélioré (fertilisation azotée 50 + 50, foin, chargement 1,1 couple/ha en été), un système intensif (fertilisation azotée de 200 unités, ensilage, chargements de 1,4 et 1 ,8 couple/ha en été). Le cloisonnement et l'augmentation de la fumure azotée permettent d'accroitre de 40 à 65 % le gain de poids vif à l'hectare sans compromettre les performances de la mère ni du veau. Avec un chargement estival élevé, les quantités récoltées peuvent s'avérer insuffisantes pour couvrir l'alimentation hivernale.
Quelques réflexions sur l'adoption en zone charolaise de systèmes de pâturage intensifiés sont formulées en conclusion.

Mots-clés : | | | | | |

The traditional grazing system of the Charolais stock is described as constituted by five stages : turnout to pasture, herbage Spring growth, waiting for the mown plots, use of aftermath growth (end of Summer), and Autumn.
Two experimental intensified systems, set up by !.T.C.F. and I.T.E.B., are described.
At Montrond-les-Bains (I.T.E.B.), the aim was to, find out the maximum stocking-rate compatible with the maintenance of the animal output at an acceptable level, while keeping a moderate Nitrogen fertilization (40 N + 40 N). The grazing was rotational, on 5, later on 7 paddocks. Allowing for the local agro-climatic conditions, and for the principles of grazing management in use, it seems possible to allocate 35 ares per cow/calf couple during the first three stages, and 55 ares during the
two last. Nevertheless, in certain years or at certain periods, the system is very strained.
At Jeu-les-Bois (I.T.C.F.), the trial work was done on an improved traditional system (N fertilization 50 + 50, hay, stocking-rate 1,1 couple per hectare in Summer) and an intensive system (N fertilization 200 units, silage, stocking-rates 1,4 and 1,8 couple/hectare in Summer). Fencing and the increase in N fertilization bring about an increase in liveweight gain per hectare of 40-65%, without any adverse effect on the performances of the cow or her calf. With a high Summer stocking-rate, the amounts of harvested forage may be insufficient for the Winter feeding requirements.
ln conclusion, some ideas are put forward on the adoption of intensified grazing systems in the Charolais region.

Télécharger l'article

PDF - 434,89 ko