Numéro #230

13 juillet 2017

Le pâturage au coeur des systèmes d'élevage de demain (II)

Pâturage des zones humides de petite surface par des troupeaux de grande taille : risques et opportunités

auteur : | co-auteur :

Face à l'agrandissement de la taille des troupeaux laitiers, la valorisation des petites surfaces humides, et donc leur préservation, semblent menacées. Cette étude montre que le pâturage de ces surfaces par des grands troupeaux de génisses permet leur maintien et n'altère pas les performances des animaux.Une série d'essais réalisée avec 2 troupeaux de 20 (M) et 49 (XL) génisses laitières a permis de comparer la gestion des prairies humides à même surface par troupeau ou par animal. Sur une même surface de 6,4 ares par animal, le troupeau M a de meilleurs résultats de croissance (+ 8 kg sur 20 j) que le troupeau XL. La repousse, l'activité globale et les comportements sociaux des animaux ne sont pas affectés par la taille du troupeau. Le pâturage d'un grand troupeau sur de petites surfaces humides semble donc possible, moyennant quelques précautions. Une enquête auprès d'exploitants de l'Ouest montre qu'ils continueront à utiliser leurs parcelles humides malgré les contraintes inhérentes ; les aides éventuelles sont perçues comme stimulantes pour protéger ces prairies.

LE COZLER Y. & CORNET E., 2017. Pâturage des zones humides de petite surface par des troupeaux de grande taille : risques et opportunités. Fourrages n°230, p. 147-153.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
Grazing large dairy herds on small wetlands: risks and opportunties

Livestock grazing helps preserve wetlands because animals control vegetation by foraging upon it. However, in dairy systems, growing herd sizes are threatening this system's equilibrium. We carried out a series of experiments using 2 herds of dairy heifers, composed of 20 and 49 animals (herds M and XL, respectively). We looked at the effects of grazing animals at different densities on the same surface area and the effects of grazing animals at the same densities on different surface areas. When per-animal surface area was 6.4 ha, growth was greater in herd M (continous grazing) than in herd XL (rotational grazing) (+8 kg over 20 days). Vegetation regrowth, overall animal activity, and animal social behaviour were not affected. In conclusion, grazing large herds on small wetlands may be possible, as long as certain precautions are taken.

Prix 10€
Télécharger l'article

PDF - 421,98 ko