Numéro #103

15 septembre 1985

Numéro non thématique

Etude de la croissance du trèfle blanc

auteur : | co-auteur :

Dans les conditions de l'essai (Le Pin au Haras, Orne), la production du trèfle blanc cultivé pur est considérable : 8 t M.S./ha.Le trèfle se révèle posséder une très grande souplesse d'exploitation ; de plus, il supporte des coupes répétées sans dommage pour sa pérennité.Le trèfle coupé tard pour la première fois produit, après 5 semaines, une repousse comparable à celle d'un trèfle coupé plusieurs fois précédemment. En 2e année, la production de la seconde coupe augmente régulièrement pendant 9 semaines, avant de se stabiliser et de décroître.Le départ en végétation est tardif au printemps, d'autant plus que le sol présente des excès d'eau.L'effet de la température du sol sur la production estivale du trèfle semble une des·raisons de sa variabilité.La composition chimique du trèfle blanc est égaIement comparée à celle du ray-grass anglais exploité au même rythme. 

Mots-clés : | | | | | | |
Study of the growth of white clover

Under the conditions of the trial (Le Pin au Haras, Orne, Normandy), White Clover sown purer yields a considerable amount of dry matter : 8 t/ha.Its flexibility of management is remarkably high ; moreover repeated cuts have no adverse effect on its persistency.
A late first cut of clover gives after 5 weeks an aftermath comparable with that of a sward having had several cuts before. In the second year, the yield of the second cut increases regularly during 9 weeks, then becomes even, and later decreases.The first growth is late in Spring, the more so as the soils are water-Iogged.The effect of soil temperature on the Summer production of the Clover seems to be one of the reasons for its variability.The chemical composition of White Clover is compared to that of Perennial Ryegrass cut at the same intervals. 

Télécharger l'article

PDF - 403,39 ko