Numéro #79

15 septembre 1979

Numéro non thématique

Peut-on concilier pâture et plein emploi des graminées fourragères ? Nouvelle approche d'un vieux problème. En pâture, les graminées fourragères sont actuellement trop peu ou mal employées : pourquoi ?

auteur : | co-auteurs :

Pour utiliser pleinement les avantages des graminées fourragères, il faudrait en semer le maximum de surfaces, leur faire produire tout leur potentiel, les utiliser essentiellement en pâture et conserver toute l'herbe non pâturée sans gaspillage. Cet objectif n'est atteint par aucune des méthodes employées jusqu'ici. Une des principales raisons est qu'on n'a pas réussi à utiliser les complémentarités des différentes espèces et variétés en matière de calendrier.
Des recherches entreprises depuis 1973 à Lusignan montrent que cela est possible en combinant seulement deux variétés en un système cohérent. Ce système doit compren-
dre, en outre, le calcul des surfaces de ces variétés et un calendrier prévisionnel d'exploitation muni d'éléments de souplesse pour faire face aux aléas.
Cet article est le premier d'une série consacrée à ces recherches. On y exposera : les problèmes qui se posent lors d'une pâture ; quelques systèmes valables en Poitou ; une méthode miniaturisée de simulation de la pâture, utilisable par les organismes de développement pour mettre au point de tels systèmes, chacun dans sa région ; enfin, les caractéristiques de souplesse d'exploitation des principales graminées.

Is it possible to conciliate grazing and the full utilization of the herbage grasses ? A new approach to an old problem

In order to utilize to the full the advantages of the herbage grasses, it would be necessary to sow them on the largest possible areas, to harvest them mainly by grazing, and to avoid any waste when conserving the ungrazed herbage. This goal has not been achieved by any of the methods in use until now. One of the main reasons for it is that it has not been possible to make use of the aptitudes of the different species and varieties to complement each other from the point of view of the calendar.
Investigation started at Lusignan in 1973 show that this is possible by combining two varieties only into a coherent
system. This system moreover has to integrate the calculation of the areas sown with these varieties and a program for their management leaving enough scope to face the hazards which may occur.
This paper is the first one of a series devoted to these investigations. The following items will be dealt with : the problems raised by grazing ; a few systems suited to the Poitou region ; a small-scale method of simulating grazing that may be used by the development agencies for the setting-up of such systems, one in each region ; and lastly the features characterizing the flexibility of management of the main herbage grasses.

Télécharger l'article

PDF - 424,79 ko