Numéro #71

15 septembre 1977

Numéro non thématique

Maladies et ravageurs de la luzerne : répartition en France et en Europe, dégâts, valeur des cultivars

auteur :

Un inventaire réalisé en Europe dans le cadre du groupe « Medicago sativa » d'EUCARPIA a permis d'apprécier la répartition et l'importance des maladies de la luzerne dans les différents pays.La Verticilliose (Verticillium albo-atrum] provoque des dégâts importants dans presque toute la France et dans l'Europe du nord-ouest. Les maladies du feuillage telles que Pseudopeziza medicaginis et Ascochyta imperfecta y sont également très répandues. Les autres maladies sont plus localisées ou d'importance secondaire. Le nématode Ditylenchus dipseci est très répandu et peut être grave dans les pays nordiques.Des cartes de répartition des principales maladies ont été établies à partir des renseignements recueillis.L'importance des dommages subis par la production française de luzerne est établie par J. GONDRAN pour le Verticillium, qui signale l'attaque de la moitié des champs environ dans la moitié nord de la France, d'un quart des champs de la moitié sud à l'exclusion de la zone méditerra-néenne. Les dégâts dus à cette maladie sont estimés compris entre 30.000 et 60.000 t de protéines par an.D'après G. CAUBEL, l'anguillule des tiges (Ditylenchus dipsaci) peut causer des pertes globales évaluées de 5 à 15 % de la production, mais qui atteignent parfois 60 à 80 % dans les champs les plus contaminés. Le nématode se transmet par les semences, surtout lorsqu'elles ne sont pas nettoyées. Il serait cependant nécessaire de les désinfecter dans tous les cas.Les insectes ravageurs, qui ont fait l'objet d'une autre enquête, sont classés par R. BOURNOVILLE selon l'importance de leurs dégâts en France. Le phytonome (Hypera variabilis) est le plus nuisible, suivi du puceron du pois (Acyrthosiphon pisum), des sitones (Sitona spp.], des coccinelles, etc.Enfin, P. GUY dresse le tableau des variétés de luzerne inscrites au Catalogue Communautaire de la C.E.E., en fonction de leur résistance à Verticillium albo-atrum, Colletotrichum trifolii, Pseudopeziza medicaginis et Ditylenchus dipsaci. 

Mots-clés : | | | |
Pests and predators of lucerne : distribution in France and Europe - damages - value of cultivars

An inventory carried out in Europe by the group « Medicago sativa » of EUCARPIA made it possible to estimate the distribution end the importance of diseases of lucerne in various countries.Wilt (Verticillium albo-atrum] causes important damages in nearly the whole of France end in North-Western Europe. Diseases of the leaves such as Pseudopeziza medicaginis and Ascochyta imperfecta are also very frequent there. The other diseases are more localized or of secondary importance. The eelworm Ditylenchus dipsaci is also very wide-spread and may be severe in Northern countries. The distributions of the main diseases have been mapped thanks to the gathered date,The importance of the damages suffered by the French production of lucerne has been estimated for Verticillium by J. GONDRAN, who points out that about half the fields are infested in the Northern half of France, and one field in four in the Southern half, exclusive of the Mediterranean region. It is estimated that the damages due to this disease amount to between 30.000 to 60.000 tons of protein per year.According to G. CAUBEL, the stem eelworm (Ditylenchus dipsaci) may cause total losses amounting to 5-15 % of the production, but which can amount sometimes to 60 or 80 % in the most heavilv contamined fields. The eelworms are transmitted by the seeds, especially when they have not been cleaned. It would however be necessary to have them disinfected in every case.The predator insects have been the object of another survey and have been classified by R. BOURNOVI LLE according to the importance of their damages in France. Phytonomus (Hypera variabilis) is the most noxious of them, followed by the pee aphid (Acyrthosiphon pisi), Sitona spp., ladybirds, etc.Lastly, P. GUY sets up a table of the Lucerne cultivars registered on the List of the European Common Market. classified according to their resistance to Verticillium albo-atrum, Coltetotrichum trifolii, Pseudopeziza medicaginis and Ditylenchus dipsaci. 

Télécharger l'article

PDF - 477,84 ko