Numéro #176

15 décembre 2003

Numéro non thématique

Conduite des prairies et autonomie des élevages ovins en Poitou-Charentes

auteur :

25 élevages de Poitou-Charentes ont été suivis de 1995 à 1999 afin de repérer les pratiques fourragères permettant d'augmenter l'autonomie alimentaire en limitant les charges de concentrés.
Les informations collectées sur les surfaces comprennent la totalité des itinéraires techniques, de l'implantation à la récolte, hormis le détail du pâturage.
L'analyse effectuée (régression multiple) montre que la précocité du gyrobroyage (ou fauche des refus) est le facteur le plus lié à la productivité pondérale autonome par hectare, dans ces élevages faiblement chargés, où la part de la fauche est réduite et où les associations graminées-légumineuses sont prédominantes. Les autres facteurs significatifs sont le niveau de la fumure de fond et la précocité d'apport de l'azote minéral, qui peuvent également être reliés à la présence des légumineuses, ainsi qu'à la précocité des mises à l'herbe pour le dernier facteur. Ces résultats peuvent aider les éleveurs à établir des priorités concernant la gestion de leurs prairies, dans un cadre où les contraintes liées aux diverses mesures agri-environnementales sont de plus en plus fréquentes.

Pasture management and self-sufficiency of sheep-rearing farms in Poitou-Charentes

25 livestock farms in Poitou-Charentes have been monitored from 1995 to 1999 in order to find out which forage practices were able to improve the feed-sufficiency while limiting the use of concentrates. The informations gathered covered all the management patterns, from establishment to harvest, excluding the details of grazing.
The analysis (by multiple regression) showed that an early roller-chopping (or mowing of refused herbage) was the factor most strongly linked to autumn weight productivity per hectare, on farms where stocking rates are low, mowing limited, and where grass legume associations predominate. Other significant factors were the level of basal fertilization and early dressings of mineral nitrogen, which may also be related to the presence of legumes, and, in the case of the latter factor, to early turnouts to grass. These results may be useful to the livestock farmers when they have to list priorities for the management of their pastures, under constraining circumstances, ever increasing, due to the various agro-environmental measures.

Télécharger l'article

PDF - 163,75 ko