Numéro #165

15 mars 2001

Numéro non thématique

Désintensification raisonnée du pâturage par la vache allaitante Blanc Bleu Belge

auteur : | co-auteurs :

Les prairies fournissent le principal aliment des vaches allaitantes. Leur utilisation se doit d'être optimale afin d'obtenir des performances intéressantes à un faible coût, tout en tenant compte des impacts environnementaux. Trois niveaux d'intensification, avec des chargements et des niveaux de fertilisation azotée différents, sont comparés.
En Haute-Belgique, un essai a été conduit pendant 6 ans, avec des vaches allaitantes de race Blanc Bleu Belge et leurs veaux, en pâturage continu. Pour un chargement élevé (4,1 vaches et 3,7 veaux/ha), deux niveaux de fertilisation ont été comparés (groupe 3/3 N : 202 kg N/ha ; groupe 2/3 N : 135 kg N/ha) ; le niveau d'intensification du 3e lot était plus faible, sans fertilisation azotée et avec un chargement réduit (groupe 0 N : 2,9 vaches et 2,6 veaux/ha). Les traitements n'ont pas affecté la hauteur de l'herbe, ni le pourcentage de refus, ni le contenu en MAT et en fibres brutes, ni les teneurs en K, P et Mg. Le GMQ des vaches du lot 0 N a été supérieur à celui des lots 2/3 N et 3/3 N ; celui des veaux est de l'ordre de 1,1 kg/j dans les 3 lots. Les teneurs en urée plasmatique sont plus faibles dans le lot 0 N. Le bilan économique est plus favorable au lot 0 N, avec des résultats plus intéressants lorsqu'on inclut des primes à l'extensification.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | |
Disintensification of the grazing management of Belgian Blue suckling cows

A trial with Belgian Blue double-muscled suckling cows and their calves was carried out for 6 consecutive years on a permanent pasture of the Belgian uplands under set stocking. Three levels of intensification were compared : an intensive level (group 3/3 N) : 202 kg N/hectare, a medium intensive level (group 2/3 N) : 135 kg N/ha, both with a stocking rate of 4.1 cows + 3.7 calves per ha ; and a relatively extensive level (group 0 N) without nitrogen fertilizer and a reduced stocking rate (2.9 cows + 2.6 calves per hectare). There was no effect of the treatments on either grass height, percentage of refusals, crude protein and crude fibre contents, or the K, P and Mg contents of the herbage. In the 0 N and 2/3 N groups the Na herbage levels were lower than in the 3/3 N group (respectively 0.9 and 1.0 vs. 1.4 g/kg DM ; P<0.05). The Ca contents in groups 2/3 N and 3/3 N were lower than in group 0 N (respectively 5.9 and 5.8 vs. 7.1 g/kg DM, P<0.05). The average daily gain of the suckling cows was larger in group 0 N than in groups 2/3 N and 3/3 N (0.357 vs. 0.155 and 0.046 kg/d respectively, P<0.05), but there were not significant differences among the average daily gains of calves (approx. 1.1 kg/d). The concentration of plasma urea was significantly lower in the 0 N group than in the 2/3 N and 3/3 N groups (241 vs 279 and 302 g N/l respectively, P<0.05). The economic balance was better in the 0 N group than in the two others, and this result could even be improved in case of attribution of an extensification premium.

Télécharger l'article

PDF - 52,59 ko