Numéro #126

15 juin 1991

Numéro non thématique

Caractéristiques écophysiologiques et génétiques du chiendent (Elymus repens), sous l'angle de la production fourragère. Synthèse bibliographique

auteur : | co-auteurs :

Les caractéristiques d'Elymus repens sont décrites au point de vue taxonomique, morphologique et écophysiologique. L'accent est mis spécialement sur les facteurs de croissance des rhizomes en relation avec la croissance des tiges, sur la reproduction sexuée et végétative et la variabilité génétique.
Le chiendent se rencontre surtout sur sols riches, dans des prairies de fauche coupées peu souvent (2 à 3 coupes/an) et recevant une fumure azotée moyenne à forte. Il est établi que la reproduction sexuée du chiendent est limitée, induite par une vernalisation. Le pourcentage de tiges fertiles dépend cependant du génotype. Le chiendent est autostérile. C'est une espèce tardive qui fleurit après la fléole.
L'amélioration des conditions écologiques (température, eau, azote) favorise la croissance des tiges au détriment des rhizomes, même si, dans l'absolu, ces conditions augmentent la biomasse rhizomiale. Le pied mère exerce une inhibition hormonale sur l'apex du rhizome. Ce n'est qu'à une certaine distance du pied qu'il y a apparition d'un rejet aérien. La vigueur des rhizomes est variable suivant le génotype. Le zéro de végétation (2°C) du chiendent est un des plus bas de toutes les plantes fourragères. Le chiendent présente une grande variabilité génétique ce qui permet donc une sélection efficace. Cette sélection variétale a déjà débuté aux Etats-Unis.

Mots-clés : | | | |

Couch (Elymus repens) is more important in pastures of semi-mountaneous regions. This paper gives a summary of anatomical, ecophysiological and genetical characteristics which affect its forage production. Another paper will show data on its agricultural performances as a forage.
This species requires soils rich in nitrogen and organic matter. It resists air pollution very well.
Sexual reproduction is determined by the following ecological factors : high soil contents, especially of nitrogen, low cutting frequency, minimym temperature for flowering 23°C, thermic alternances between 15 and 25°C are optimal for germination, vernalization for the generative phse, type of nurse crop (better in Winter wheat than in Spring barley). Genetical factors are also very important : couch is self-steril, seed production is better for individuals of different clones than for individuals of the same clone, the percentage of fertile stems is dependent on the genotype, there is a negative correlation between the weight of rhizomes and the weight of ears per plant.
Factors affecting vegetative production are also described. Erysiphe graminis and Rhynchospoium orthosporum are the most important pests of couch.
Genetical variability is very important in this species and is now studied for selection and hybridation.

Télécharger l'article

PDF - 639,86 ko