Numéro #220

15 janvier 2015

Pour en finir avec les paradis du campagnol terrestre : de la compréhension des pullulations dans les prairies à l'action !

Hétérogénéité du paysage et diffusion des pullulations de campagnols terrestres

auteur : | co-auteurs :

Certaines populations de campagnol terrestre connaissent des variations cycliques de leurs effectifs. La désynchronisation dans l'espace de ces fluctuations peut conduire à l'émergence de "vagues voyageuses" d'abondance. L'hétérogénéité paysagère (qualité d'habitat et obstacles à la dispersion) est l'hypothèse la plus probable pour expliquer ce phénomène.Dans le massif du Jura, l'analyse de données d'abondance du campagnol terrestre, collectées depuis 1989 dans les communes du Doubs, a révélé l'existence d'une vague d'abondance se propageant à la vitesse de 7 km/an le long d'un axe orienté nord-ouest / sud-est, perpendiculairement à l'un des obstacles majeurs à la dispersion. A une échelle plus locale, la vague est freinée par la présence de haies et de massifs boisés, milieux défavorables aux campagnols.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | | |
The effect of landscape heterogeneity on the spread of water vole outbreaks

In cyclic populations, fluctuations in abundance may be spatially asynchronous. This asynchrony can lead to the emergence of complex patterns, such as travelling waves. At present, landscape heterogeneity (driven by factors such as habitat quality and physical dispersal limitations) is often considered to be instrumental in generating travelling waves. In this study, 15 years of town-level abundance data obtained from cyclic water vole populations in the Jura mountain range in France (Doubs Department) were analysed. The results of this analysis suggest the presence of a wave that is moving at a speed of 7.4 km/year and at a perpendicular angle to one of the major physical obstacles to vole dispersal. At the local scale, the wave's propagation is slowed by the presence of habitat that is unfavourable to water voles, such hedgerow networks and forested areas.

Télécharger l'article

PDF - 926,42 ko