Numéro #195

17 novembre 2008

Prairies multispécifiques Valeur agronomique et environnementale (2e partie)

L’expérience de jéna démontre les avantages de la diversité végétale pour les prairies

auteur : | co-auteurs :

Selon des études théoriques et expérimentales, il a récemment été suggéré que de nombreux processus écologiques pertinents à l'agriculture sont non seulement affectés par la présence d'une espèce ou d'un groupe fonctionnel particulier, telles les graminées et les légumineuses, mais aussi stimulés davantage par la diversité en espèces et en groupes fonctionnels. L'expérimentation à long terme de Iéna comprend des parcelles d'herbages variant de 1 à 60 espèces. De plus, les divers sous-projets de cette expérience traitent des effets de la composition et diversité de la communauté sur la production, la résistance à l'invasion, aux animaux, aux champignons et micro-organismes ainsi que sur le cycle des éléments. Depuis le début de l'expérience de Iéna en 2002, les parcelles expérimentales ont été entretenues par désherbage et fauchage. Les résultats des 6 dernières années démontrent clairement que plusieurs processus écologiques sont affectés par la présence ou l'absence de graminées et légumineuses, mais que ces effets ne sont pas plus importants que les effets de la diversité en espèces ou en groupes fonctionnels. L'intérêt particulier pour l'agriculture sont les relations positives entre le nombre des espèces et/ou la diversité fonctionnelle avec la production, la résistance à l'invasion, la prévalence de pathogènes et les cycles d'éléments nutritifs. Nous concluons que les effets positifs de la diversité sur les processus à l'échelle de l'écosystème pertinents à l'agriculture offrent de nouvelles possibilités pour la gestion agricole avec des effets avantageux à la fois pour la prairie individuelle et pour l'impact environnemental général.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
The Jena trial demonstrates the benefits of floristic diversity to pastures

A number of studies suggest that there could be a positive relationship between the productivity of a plant community and its floristic diversity. Besides, for grasslands, productivity is not the only desirable advantage. The Jena trials, constituting a large-scale and long-duration experiment, were set up to tackle these questions.
In the plots of the Jena trials, the number of species varies from 1 to 60. Various sub-trials deal with the effects of the composition and the diversity of a pasture sward on its productivity, the diversity of certain organisms, and several ecological processes. The results from the first 6 years show clearly that there exist positive relationships between the number of species, the presence of legumes and/or the functional diversity on the one hand, and on the other the productivity, the resistance to encroachment by plants and to pathogenic fungi, and the cycles of nutrients. The positive effects of the floristic diversity on the processes at the scale of the eco-system are of importance to the agricultural production and to the general environmental impact.

Télécharger l'article

PDF - 341,92 ko