Numéro #216

20 décembre 2013

Regards croisés sur les prairies...

Quel avenir pour les prairies en France et en Europe ? (Séance de l’Académie d’Agriculture de France du 28 novembre 2012

auteur :

Alors que les fonctions positives des prairies sont maintenant reconnues, leurs surfaces continuent de diminuer en France comme en Europe. L'Académie d'Agriculture de France a consacré une séance à cette question.
Cette présentation synthétique replace l'évolution des surfaces prairiales dans un contexte historique et résume les différentes interventions de la séance de l'Académie d'Agriculture. Depuis la Révolution fourragère, les prairies permanentes, moins productives, ont été négligées bien qu'elles présentent de multiples intérêts écologiques. En systèmes allaitants, où l'objectif est de minimiser les charges, leur place est plus justifiée qu'en systèmes laitiers intensifs. Dans les systèmes herbagers autonomes, basés sur les associations graminées - légumineuses, les prairies permanentes ont également leur place mais il faut les améliorer et/ou les entretenir par des pratiques appropriées. Ces systèmes herbagers génèrent dans les territoires plus de richesses, d'emploi et de bénéfices écologiques mais leur mise en place suppose de changer de logique.

Mots-clés : | | | | | | |
What future for grasslands in France and Europe?(Presentation of the Session of the French Academy of Agriculture held on 28 November 2012)

At a time when the positive function of grasslands is being unanimously recognized, grasslands are continuously declining in France and Europe. This brief presentation reviews grasslands in a historical context, and summarizes the interventions and discussions held on this subject during the session of the Academy of Agriculture. Since the 'French Forage Revolution', permanent grassland, which was less productive, was neglected in spite of its many ecological benefits. Permanent grassland is of greater use in suckling systems, where the main objective is to cut down costs, than in intensive dairy systems. Permanent grassland is also of use in self-sufficient grass-based systems using grass and legume forage mixtures, but in this case, grasslands must be improved and practices must be adapted for proper maintenance. These grass-based systems provide added-value, jobs and ecological benefits on a microeconomic level, but implementing these systems implies adopting entirely new strategies.

Télécharger l'article

PDF - 120,48 ko