Numéro #106

15 juin 1986

Numéro non thématique

Conception d'un système fourrager en Normandie et pratique du pâturage précoce. II-Conduite et comportement du troupeau de vaches laitières

auteur : Mallet A. - | co-auteurs : Hnatyszyn M. - Meunier M. -

Le troupeau laitier du Lycée Agricole du Robillard (Normandie) a été observé lors de mises à l'herbe très précoces qui permettent d'économiser des fourrages conservés et de valoriser pleinement le pâturage de printemps.Si le temps de pâturage est à peu près constant, les quantités ingérées au pâturage augmentent régulièrement et la ration de fourrages conservés et de concentrés, indispensable les deux premières semaines, décroît parallèlement.L'offre d'herbe et donc les surfaces à pâturer doivent être adaptées à la consommation des animaux.Une chute de poids est observée la première semaine ; les vaches en début de lactation sont les plus longues à retrouver leur poids initial, mais la production laitière reste dans les normes.Afin d'éviter tout accident sanitaire, il est essentiel d'une part de renforcer la complémentation minérale, d'autre part de rentrer les animaux dès que plusieurs facteurs climatiques défavorables (froid, pluie et vent) se conjuguent. 

Télécharger l'article

PDF - 402,21 ko