Numéro #105

15 mars 1986

Numéro non thématique

Conception d'un système fourrager en Normandie et pratique du pâturage précoce. Introduction

auteur : Mallet A. - | co-auteurs : Hnatyszyn M. - Meunier M. -

Depuis plusieurs années, le Lycée Agricole du Robillard (Normandie) pratique sur son exploitation agricole un système fourrager qui cherche à optimiser l'utilisation de l'herbe par un troupeau laitier. Le pâturage y occupe une place considérable, associé à la fauche.Parmi les quatre périodes de pâturage définies, la première, au-delà d'une simple transition, représente une étape précoce de pâturage : sortie des animaux au maximum entre les deux traites, dès le début de mars et durant 23 à 44 jours avant la mise à l'herbe totale ; des fourrages conservés sont distribués la nuit mais on réduit la complémentation.Le pivot de ce pâturage précoce est la fétuque élevée Manade. Diverses sécurités sont prévues: stocks de fourrages conservés distribués plus ou moins abondamment, surface en fétuque mais aussi d'autres espèces de précocités étalées : ray-grass, dactyles et bromes. La mise à l'herbe s'effectue sur une herbe pas trop abondante (1 t M.S./ha environ).Quelques aménagements et précautions indispensables sont également signalés. 

Télécharger l'article

PDF - 538,08 ko