Numéro #147

15 septembre 1996

La sélection des espèces prairiales destinées aux ruminants (1ère partie)

Demain, quelles prairies, et avec quel matériel végétal, pour les systèmes de production de ruminants ?

auteur : EMILE JEAN-CLAUDE -

Lorsque le pâturage est le principal mode d'utilisation des fourrages semés, les éleveurs souhaitent que l'on améliore la prise alimentaire de l'animal, en quantité et en qualité, et que la prairie supporte mieux la présence des troupeaux. Ailleurs (zones herbagères, montagnes humides, zones de parcours), les prairies semées sont surtout utilisées pour constituer des stocks ; on cherchera à améliorer leur facilité d'implantation, la répartition de la production, la pérennité, la plasticité d'utilisation, ainsi que l'aptitude au séchage, la valeur alimentaire et l'état sanitaire du fourrage. Enfin, pour mieux respecter l'environnement, le fourrage devra être moins riche en matières azotées, et la prairie devra contribuer à mieux gérer les flux d'azote de l'exploitation, mieux valoriser les apports de fertilisants et pouvoir pousser en conditions limitantes.

Télécharger l'article

PDF - 1,12 Mo