Numéro #105

15 mars 1986

Numéro non thématique

Effets de la fertilisation minérale sur la production et la composition de la flore d'une pelouse des Alpes carniques

auteur : Parente G. - | co-auteur : Scimone M. -

Dans un « Arrhenatheretum » du fond de la vallée des Alpes Carniques (versant nord-est des Alpes italiennes), les effets de la fertilisation minérale NPK ont été étudiés pendant 4 ans. Les données relevées (la production de matière sèche, la valeur nutritive et l'évolution f1oristique) ont été soumises à une analyse statistique poussée (uni et multivariable).La plus haute production (11,4 t M.S./ha) a été obtenue avec la fertilisation maximum (300 N, 150 P, 150 K). Une fertilisation phospho-potassique seule donne également de bons résultats et une meilleure répartition saisonnière.La valeur nutritive, exprimée en U.F.L. et en protéines digestibles par unité de matière sèche, est à peine affaiblie par la fertilisation (rythme de coupe trop lent), mais globalement les quantités totales produites par hectare ont augmenté grâce à la progression de la production.Les analyses de végétation en présence de fertilisation ont montré une évolution favorable vers un Molinio-Arrhenatheretum, avec un développement des graminées et des légumineuses fourragères. L'azote a provoqué un net appauvrissement de la flore, encore plus marqué avec la fertilisation NPK. La fertilisation la plus intense a augmenté la présence de dactyle, de trèfle violet et d'Arrhenatherum elatius. 

Télécharger l'article

PDF - 555,16 ko