Numéro #116

15 décembre 1988

Numéro non thématique

Effets du piétinement de printemps sur un peuplement de trèfle blanc pur ou en association

auteur : VERTES FRANCOISE | co-auteurs : Le Corre L. - Rivière J.M. - Simon J.C. -

Les effets du piétinement de printemps sur le trèfle blanc pur ou en association avec le ray-grass anglais ont été étudiés en parcelles expérimentales : au témoin non piétiné (NP) ont été compares 2 intensités de piétinement, “normal” (P) et intense (PP), réalisées après des pluies importantes mais sur sol granitique riche en matière organique et donc bien structuré.
Les dégâts directs ont été surtout l'écrasement des stolons, le déficit de production aérienne étant maximal en première repousse pour le trèfle pur. La morphologie des plantes varie considérablement selon les traitements. La production totale de l'association est peu affectée par le piétinement, mais l'équilibre entre les 2 espèces est déplacé au profit du ray-grass anglais.
Cet avantage est confirmé en fin de deuxième repousse, où le trèfle reste désavantagé dans la compétition pour la lumière. En revanche, en peuplement pur, les blocs piétinés fournissent une biomasse aérienne égale à celle du témoin, tandis que le stock de stolons se reconstitue lentement.
Les profils culturaux permettent d'observer la destruction d'une grande partie des racines entre 5 et 15 cm de profondeur, zone compactée sous les 2 types de couverts, et l'émission de racines adventives vigoureuses en surface. La pluviométrie abondante du printemps 1987 explique en partie la bonne reprise du trèfle pur.

Télécharger l'article

PDF - 930,87 ko