Numéro #94

15 juin 1983

Intérêt du trèfle blanc (1ère partie)

Etude au champs de la fixation d'azote par le trèfle blanc (Trifolium repens L.)

auteur : Guckert A. - | co-auteurs : Balandreau J. - Bardin R. - Chalamet A. - Damay J. - Treillet L. -

Un des principaux intérêts du trèfle blanc est sa capacité à fixer de façon symbiotique l'azote de l'air, tout en restant capable d'absorber par ailleurs les nitrates du sol.Une étude fine de l'activité fixatrice a pu être menée en mesurant l'activité réductrice d'acétylène de peuplements végétaux.Il apparaît que l'activité fixatrice n'est pas interrompue mais seulement réduite de 30 % la nuit, que la fixation reprend au printemps lorsque la température de l'air dépasse 5 °C que l'activité fixatrice est corrélée à l'activité photosynthétique, mais avec un certain retard.Diverses méthodes permettant d'estimer les quantités d'azote fixées par un peuplement de trèfle blanc en Lorraine convergent vers environ 200 kg N/an/an.L'évolution de la biomasse aérienne du trèfle blanc a pu également être suivie. Les stolons représentent les organes de réserve (accumulation d'amidon); leur masse fluctue considérablement au cours de "année et en fonction des coupes. 

Télécharger l'article

PDF - 760,98 ko