Numéro #103

15 septembre 1985

Numéro non thématique

Evolution, au cours de l'année, des teneurs en azote soluble du ray-grass d'Italie de printemps

auteur : Moré E. - | co-auteur : Simon J.C. -

Dans un essai conduit en 1983 à Quimper (Finistère), la production du ray-grass d'Italie de printemps non altematif est d'autant plus élevée que le semis est précoce. La fertilisation azotée semble plus efficace sur les premières pousses.La teneur en azote nitrique reste faible au printemps et en été ; elle ne dépasse 0,5 % qu'à l'automne. Cette teneur dépend beaucoup de la fertilisation azotée et décroit avec l'âge de la plante.
Les teneurs en azote organique soluble et azote insoluble augmentent avec la fertilisation azotée, mais pas systématiquement pour les niveaux élevés. Elles sont les plus fortes en fin de saison.Le rapport « N organique soluble / N total » est généralement compris entre 0,15 et 0,25, indépendamment de la fertilisation. Mais un brutal changement climatique peut le faire croître en fin d'année. 

Télécharger l'article

PDF - 512,59 ko