Numéro #116

15 décembre 1988

Numéro non thématique

Intérêt de très forts chargements en bovins pour l'amélioration de pâturages dégradés dans le Massif Central

auteur : Loiseau P. - | co-auteur : Merle G. -

Une recherche sur l'effet de forts changements en bovines sur lande d'altitude a été justifiée par le fort pouvoir améliorateur des ovins utilises au delà de 3 000 kg PV/ha/saison, et par l'effet lent des bovines à 450 kg PV/ha/saison. Des chargements d'intervention de 1 100 à 2 00 kg PV en bovins, pratiqués localement et pendant une brève partie de la saison d'estive élèvent la Valeur Pastorale de 11 à 18 avec une économie de fumure et de temps par rapport au chargement de 450 kg PV ; mais ils limitent la production par effet de surpâturage. Un chargement de 2 200 kg PV avec fertilisation minérale élève la Valeur Pastorale à 30 et améliore la production en proportion. Ce procédé donne les mêmes résultats que le parcage des ovins et valorise mieux le pouvoir d'amélioration d'un cheptel donné. Il pourrait être utilisé dans une stratégie de mise en valeur, qui permettrait d'instaurer en 5 ans un système de double pâturage, utilisant des chargements de 1 100 kg PV/ha sur la prairie améliorée, et de 400 kg PV sur la partie entretenue. Des systèmes analogues combinant des pâturages à des chargements différents existent déjà chez certains éleveurs. Il est facile de les développer. Ils sont originaux par rapport aux propositions récentes faites à l'AFPF à propos des pâturages de montagne consacrés aux vaches allaitantes et aux génisses en croissance.

Télécharger l'article

PDF - 653,44 ko