Numéro #232

26 janvier 2018

Réconcilier élevage, santé humaine et environnement. Pistes pour un enjeu majeur

Introduire de la luzerne dans un système de polyculture - élevage bovin laitier : quels impacts techniques et économiques selon la conjoncture ?

auteur : UIJTTEWAAL ANTHONY | co-auteurs : BATTEGAY SABINE - ARVALIS Carel Y. -

La luzerne représente une alternative intéressante pour améliorer l'autonomie protéique des exploitations d'élevage laitier. Mais quelles sont les répercussions de son introduction sur l'ensemble du système ? et selon les variations de la conjoncture ? Des simulations permettent de mettre en lumière les facteurs clés expliquant les différentes variations.
Les simulations ont été conduites sur une « ferme-type » en polyculture - élevage (175 ha SAU dont 75 ha de céréales et oléagineux, 1 million de litres de lait). 11 ha de luzerne ont remplacé 11 ha de maïs pour la ration hivernale des laitières. Les simulations sont réalisées pour 7 années successives, au cours desquelles les prix de vente (lait et grain) et des approvisionnements (fioul et aliments) ont nettement fluctué. L’autonomie en concentrés est passée de 40 à 61 % pour la matière sèche et de 15 à 30 % pour la MAT. Le prix de revient du lait est diminué en moyenne de 4 €/1xw000 litres mais le résultat courant varie selon la conjoncture, en particulier selon le rapport entre prix des concentrés protéiques achetés et prix du blé.

UIJTTEWAAL A., BATTEGAY S. & CAREL Y., 2017. Introduire de la luzerne dans un système de polyculture - élevage bovin laitier : quels impacts techniques et économiques selon la conjoncture ? Fourrages n°232, p. 305-308.