Numéro #122

15 juin 1990

Numéro non thématique

Langage, attitudes et comportements des éleveurs en matière de fertilisation

auteur : Bossis N. -

Une synthèse de 60 enquêtes réalisées à l'occasion des lancements des opérations Fourrages-Mieux permet de connaître la manière dont les éleveurs peu touchés par le Développement parlent, pensent et agissent à propos des principales pratiques fourragères.
La fertilisation est surtout perçue par les éleveurs comme le principal levier d'amélioration de la production, même s'ils l'utilisent avec parcimonie en raison de son coût (fumure de fonds et amendements calcaires) ou avec une certaine méfiance. L'azote est apprécié en particulier pour sa rapidité d'action et l'avance procurée à la production ; en revanche, on craint des effets néfastes sur le sol (épuisement), la flore, la qualité du fourrage, la santé des animaux ainsi que des problèmes de récolte. Les engrais de fonds, le fumier, les amendements calcaires sont appréciés pour leur effet positif sur la flore, la qualité et la production de fourrage ; également sur la santé du bétail (amendements calcaires). Le fumier, le lisier sont appréciés car naturels et gratuits ; de plus, le lisier a une action rapide.

Télécharger l'article

PDF - 508,70 ko