Numéro #113

15 mars 1988

Numéro non thématique

Les recherches irlandaises sur le pâturage mixte par des bovins et des ovins. I-Bilan de 15 années d'expérimentation

auteur : Nolan T. - | co-auteur : Connolly J. -

Le pâturage mixte, associant des bovins et des ovins en proportions variables, a fait l'objet de nombreux essais en Irlande depuis quinze ans. Le pâturage mixte améliore la croissance individuelle estivale des bouvillons et des agneaux, et ceci d'autant plus que leur proportion dans le troupeau est limitée. Il en est de même sur l'ensemble de la saison de pâturage, avec des gains individuels de 3 à 18 %.Au cours de deux saisons de pâturage successives, les bouvillons gagnent de 40 à 60 kg de plus en pâturage mixte, et les auteurs estiment que le pâturage mixte permet des gains de poids qui nécessiteraient 15 % de surface supplémentaire en pâturage monospécifique. La propor¬tion d'ovins et de bovins conseillée en Irlande se situe entre 40/60 et 60/40 (en % du charge¬ment). Cette proportion détermine l'équilibre du système fourrager.Diverses recherches explicatives montrent que l'accroissement des gains de poids vif obte¬nus en pâturage mixte est lié à une meilleure valorisation des ressources grâce à la consomma¬tion par les ovins de l'herbe « haute» refusée par les bovins autour des bouses, riche en élé¬ments nutritifs et dont le taux de croissance est élevé. Les infestations par des vers gastro¬intestinaux, limitées en pâturage mixte, peuvent également intervenir. 

Télécharger l'article

PDF - 1,21 Mo