Numéro #127

15 septembre 1991

Numéro non thématique

Possibilités de lutte contre la sclérotiniose du trèfle violet

auteur : Raynal G. - | co-auteurs : Gayraud P. - Mousset-Declas C. - Serpeille A. -

Les données sur la biologie de Sclerotinia trifoliorum et sur l'épidémiologie de la sclérotiniose permettent d'établir des directives pour la lutte, qui doit associer les diverses techniques disponibles pour être pleinement efficace. En raison de la sporulation strictement automnale et du développement hivernal du champignon, les semis non protégés doivent être réalisés au printemps et non en fin d'été, les jeunes plantes étant particulièrement sensibles aux pourritures. Plusieurs fongicides anti-sclerotinia testés en culture grainière, appliqués en novembre, peuvent protéger les cultures des attaques des ascospores, notamment les cultures installées en fin d'été. Ces traitements font l'objet d'avertissements en production grainière. Certaines variétés, tétraploïdes, mais aussi diploïdes, montrent un bon niveau de résistance à la sclérotiniose et une bonne pérennité, surtout si elles sont semées au printemps.

Télécharger l'article

PDF - 522,99 ko