Numéro #95

15 septembre 1983

Intérêt du trèfle blanc (2e partie)

Productivité et conduite au pâturage de l'association graminée-trèfle blanc

auteur : Pflimlin A. - | co-auteur : Journet M. -

La productivité par animal au pâturage dépend essentiellement du taux de trèfle blanc dans l'association ; elle semble maximale pour des taux de trèfle compris entre 30 et 50 % et l'amélioration constatée dépend du type de production.La productivité par hectare dépend des quantités de fourrages disponibles et de leur qualité; or, ces facteurs variant de façon opposée avec le taux de trèfle blanc, on retrouve ici également un optimum, économique cette fois-ci, assez voisin de l'optimum défini précédemment.Lorsque le taux de trèfle est élevé, la production primaire diminue et la qualité alimentaire du fourrage augmente, sauf en présence de météorisation.A l'inverse, si le taux de trèfle est inférieur à 30 %, la production à l'hectare sera d'un niveau supérieur mais l'effet bénéfique du trèfle blanc ne se fera plus sentir sur les performances individuelles.L'effet de la fertilisation, du rythme d'exploitation et du chargement sur le maintien du trèfle et le niveau des performances est discuté : ce sont en effet les trois principaux moyens dont dispose l'éleveur pour maîtriser la production à partir de prairies avec trèfle blanc. 

Télécharger l'article

PDF - 604,71 ko