Numéro #118

15 juin 1989

Numéro non thématique

Prospection et étude de populations spontanées de dactyle. Conservation de la variabilité génétique

auteur : Mousset C. -

En 1968, les sélectionneurs de dactyle de l'INRA ont prospecté des populations naturelles en Bretagne et en Normandie, régions où les populations sont plus résistantes aux maladies et moins précoces à l'épiaison.
La variabilité des 95 populations collectées a été étudiée (en pépinières de plantes isolées) et a abouti à l'inscription de 3 nouvelles variétés (Lully, Lude, Lutetia).
En vue de conserver, avec des moyens raisonnables, le potentiel génique des 95 populations, ces dernières ont été regroupées en 16 super-populations, homogènes pour certains critères (précocité d'épiaison, hauteur à l'épiaison, résistance aux maladies, degré d'humidité de la zone de prélèvement et zone géographique). Les 16 pools géniques ainsi constitués sont cultivés dans un champ de blé, à 50 m les uns des autres.

Télécharger l'article

PDF - 452,17 ko