Numéro #206

30 juin 2011

Récolte et valorisation des fourrages conservés : les clés de la réussite (2e partie)

Réalisation de foin précoce traité à l'acide propionique

auteur : Baumont B. - | co-auteurs : Couhert J.-P. - Jallat J. -

Dans certaines zones fromagères sous AOP, l'ensilage est ou va être prochainement interdit. Comment récolter un fourrage de qualité en première coupe pour alimenter les laitières ? Les éleveurs recherchent des solutions innovantes. P.Servier, producteur de Saint-Nectaire, traite son foin à l'acide propionique depuis7 ans ; son expérience est ici présentée.
Le foin est récolté précocement et pressé lorsque son taux de matière sèche est d'environ 75%, avec adjonction d'acide propionique ; le foin continue de sécher ultérieurement. La valeur alimentaire du foin obtenue chez cet éleveur est satisfaisante (0,74 UFL/kg MS, PDIE-PDIN : 86-89 g/kg MS environ en 2010) et a permis d'assurer un niveau de production entre 8,5 et 14 kg de lait selon les années. Le coût par tonne récoltée est environ la moitié de celui du fourrage enrubanné. Cette technique présente par ailleurs des avantages au niveau de la distribution et la possibilité de travailler en Cuma. 

Télécharger l'article

PDF - 288,55 ko