Numéro #118

15 juin 1989

Numéro non thématique

Reconversion de pâturages d'estive en prairies de fauche

auteur : Loiseau P. - | co-auteur : BONY J. -

En moyenne montagne humide, la conversion d'anciens pâturages d'estive, situés au-delà de 1 200 m d'altitude, en prairies de fauche est envisageable. Trois modalités de création sont examinées à partir d'une pelouse pauvre : évolution spontanée de la végétation avec fertilisation en surface, semis avec travail du sol ou semis direct après une année de culture pionnière en ray-grass d'Italie ou en crucifères à pâturer. Les performances des prairies sont examinées sur une durée de 7 années. La création par fertilisation en surface permet une production immédiate de foin ; le risque de dégradation par l'envahissement de Polygonum bistorta fait préconiser l'alternance d'années de pâturage et de fauche. Le ressemis de dactyle associé à une fertilisation minérale azotée supérieure à 100 kg N/ha/an doit plutôt s'envisager avec un recours au travail du sol. L'installation d'une association dactyle-trèfle blanc est possible en présence d'apports annuels de quantités modérées de chaux ; elle peut s'accommoder d'un semis direct et assure une bonne pérennité.

Télécharger l'article

PDF - 798,95 ko