Numéro #114

15 juin 1988

Numéro non thématique

Traitement de la paille à l'urée. II-Effets sur la croissance des taurillons et sur la digestibilité

auteur : ABDOULI H. - | co-auteurs : Khorchani T. - Kraiem K. -

L'effet du traitement des pailles à l'urée génératrice d'ammoniac (40 g d'urée dans 0,451 d'eau par kg de paille) a été évalué à travers un essai de digestibilité sur moutons et un autre de croissance sur taurillons.Dans l'essai sur taurillons, la paille traitée associée à un concentré à base d'orge et conte¬nant 2,8 % de tourteau de soja a été comparée à la paille non traitée associée au concentré contenant soit 17,6 % de tourteau de soja, soit 2,8 % de tourteau et 1,8 % d'urée. La consom¬mation quotidienne de paille traitée (3,2 kg MS) a été significativement supérieure à celle de la paille non traitée (3,0 et 3,1 kg MS). Les gains moyens quotidiens et les indices de consomma¬tion n'ont pas été statistiquement différents, mais les résultats permettent d'envisager une éco¬nomie de tourteau.Dans l'essai sur ovins, la paille traitée associée à 200 g de concentré a été distribuée en quantité limitée ou à volonté. La paille non traitée a été distribuée à volonté sans concentré ou en quantité limitée avec 200 g de concentré. La digestibilité de la paille traitée a été statisti¬quement supérieure à celle de la paille non traitée (respectivement 59,0 % et 51,9 % avec la même complémentation). La digestibilité des régimes avec paille traitée (64,5 et 65,8 %) était légèrement supérieure à celle du régime de paille non traitée complémentée (60,7 %). 

Télécharger l'article

PDF - 448,42 ko