Numéro #110

15 juin 1987

Numéro non thématique

Traitement des pailles à l'urée. I-Conditions d'utilisation de l'urée, source d'ammoniac, dans le traitement de la paille

auteur : ABDOULI H. - | co-auteur : Khorchani T. -

Les conditions d'utilisation de "urée, source d'ammoniac par uréolyse, sont étudiées pour traiter une paille d'orge. Les traitements appliqués sont de 0, 2, 4 ou 8 g d'urée dans 45, 60, ou 75 ml d'eau pour 100 g de paille, avec incubation à 37 °C pendant 30 jours.Le taux d'uréolyse augmente significativement avec le volume d'eau, de 28,9 à 41,6 et 52,0 % pour les trois volumes croissants d'apport d'eau, et diminue significativement quand l'apport d'urée augmente: de 54,0 à 41,3 et 27,1 % pour les trois apports d'urée.Les traitements à 2, 4 et 8 % d'urée augmentent respectivement la teneur en azote total de la paille de 0,77 % M.S. (teneur initiale) à 0,97, 1,35 et 2,90 % ; et la part d'azote ammoniacal en % de J'azote fixé est respectivement de 45,2, 31,8 et 13,6%.Ces traitements augmentent significativement la digestibilité in vitro de la matière organique de 47,6 (paille non traitée) à 59,S, 68,1 et 67,4 % pour les trois niveaux croissants d'apport d'urée.Le meilleur traitement est obtenu avec 45 ml d'eau et 4 g d'urée pour 100 g de paille. 

Télécharger l'article

PDF - 450,37 ko