Numéro #92

15 décembre 1982

Numéro non thématique

Utilisation de la végétation de type méditerranéen par des caprins

auteur : Bourbouze A. -

Les parcours méditerranéens, pâturés toute l'année, ont une végétation ligneuse très développée. La chèvre est un agent actif de leur équilibre qui oscille en permanence entre un souspâturage/embroussaillement et un pâturage/érosion.Dans ce milieu, le caprin fonde sa stratégie alimentaire sur une forte sélectivité qui se traduit par des rations dont la composition botanique suit les multiples évolutions saisonnières caractéristiques de la flore: disponibilités, rapports feuilles/tiges/graines, composition chimique, teneurs en métabolites secondaires tels que les tannins, les terpènes ... En hiver, quand les disponibilités sont réduites, les quantités consommées dépendent de facteurs comportementaux tels que le rythme de pâturage, la vitesse d'ingestion et la durée de pâturage.La qualité de la ration est directement influencée par les choix alimentaires. Les valeurs nutritionnelles des strates ligneuses et herbacées sont très différentes mais peuvent être complémentaires dans un calendrier alimentaire où le pâturage est permanent toute l'année.Il faut donc définir avec rigueur les places respectives des strates ligneuses et herbacées pour qu'un élevage caprin plus économe et plus rentable puisse optimiser un écosystème en équilibre. 

Télécharger l'article

PDF - 602,46 ko