Numéro #95

15 septembre 1983

Intérêt du trèfle blanc (2e partie)

Valeur de production des associations graminées-trèfle blanc pour le lait et la viande : quantités ingérées et efficacité alimentaire

auteur : Journet M. - | co-auteur : Pflimlin A. -

Les productions individuelles de viande ou de lait dépendent principalement de la capacité d'ingestion des animaux, de l'ingestibilité du fourrage et de l'efficacité d'utilisation métabolique des nutriments.Avec du trèfle blanc affouragé à l'auge à volonté, les quantités ingérées ont été accrues de 12 % sur des agneaux, de 5 % sur des brebis allaitantes, de 20 % sur des bovins en croissance, de 12 % sur des vaches laitières, par rapport à un ray-grass anglais au stade pâture. Au pâturage, les résultats sont moins nombreux et moins convergents : les proportions de trèfle varient considérablement, les météorisations ont un effet négatif.A même quantité d'éléments nutritifs ingérés, les prairies avec trèfle blanc semblent bien capables d'assurer des productions supérieures aux graminées.Divers résultats d'essais mentionnés vont dans ce sens. Plusieurs particularités susceptibles de causer cette meilleure efficacité alimentaire sont ensuite présentées. 

Télécharger l'article

PDF - 352,03 ko